textes & photographies par

Flavio Tarquinio
 
RÊVES, GLOIRE & PASSION
textes & photographies parFlavio Tarquinio
Marie-Claude et Alain en compagnie de quelques amis m’ont invité à pénétrer leur quotidien et leur imaginaire. Le quotidien se raconte en noir et blanc. Cependant, la représentation de la réalité ne suffit pas pour exprimer un état d’esprit, un état d’âme, et c’est là qu’intervient la couleur. Le passage du quotidien à l’imaginaire nous permet de découvrir leurs aspirations à travers leur imagerie et mythologie. Le choix des scènes ainsi que leur intitulé sont de Marie Claude et Alain. Ils imaginent et fabriquent les décors et les costumes et se mettent eux-mêmes en scène. De cette collaboration naît une expression avec ses propres codes, issue de Marie Claude et Alain. Quelques années après ces images (1989 à 1991), Marie Claude et Alain me demandent de photographier leur mariage mit en scène en juillet 1997. 20 ans se sont écoulés. En 2006 je fais les dernières photos avec Marie Claude et Alain dans leur deux pièces juste un an avant la mort de Marie Claude. Aujourd’hui, seuls Alain et Jean Marie (Jésus Christ) sont encore parmi nous, les autres nous ont quittés. Au départ de cette aventure humaine, je n’avais aucune idée précise aucun objectif défini. J’étais content d’avoir rencontré ce couple étonnant qui manifestait un grand plaisir à être photographié. Tout s’est fait avec le temps, naturellement, sans calcul. Petit à petit nous sommes devenus des amis. J’ai fait des images au grès de nos rencontres mais pas systématiquement. C’est lors d’une de nos discussions chez Mr Roland qu’est apparue l’idée d’aborder le domaine des rêves, de l’imaginaire et d’essayer ainsi de sortir d’un quotidien par trop pesant.

J’ai rencontré Marie-Claude et Alain en 1989 dans l’un des nombreux cafés d’un quartier populaire. Ils menaient, dans les différents bars de ce quartier, une vie sociale pleine et intense. Assis à leur table, habillés comme les acteurs d’un film de Duvivier, Marie Claude et Alain ne manquaient pas une occasion pour danser sur les airs joués par Bernard l’accordéoniste. Je les ai tout de suite remarqués. Leur façon d’exprimer leurs émotions, leur énergie capable du meilleur comme du pire. Leur monde était fait d’amitiés, de fêtes et de fraternité mais aussi de trahisons, de fureur et de cruauté. Je découvris qu’ils s’aimaient d’un amour épidermique, exclusif et passionné, rien n’était assez fort pour étancher leur soif d’amour et de vie à tout prix. J’ai alors compris comment l’histoire ouvrière a contribué à créer une culture populaire et une identité forte pleine de valeurs humanistes où se dégageait une énergie communicative de la vie régie seulement par l’instant présent et flamboyant de spontanéité. Mais l’histoire de Marie-Claude et Alain n’est pas qu’une histoire d’amour, c’est aussi un témoignage. Celui d’une population chassée des centres villes.


  • Marie Claude et Alain Govaert - Café La Cigale 1989

    © Flavio Tarquinio / La France VUE D'ICI


  • Café La Cigale

    © Flavio Tarquinio / La France VUE D'ICI


  • Café La Cigale

    © Flavio Tarquinio / La France VUE D'ICI


  • Café La Cigale

    © Flavio Tarquinio / La France VUE D'ICI


  • Café La Cigale

    © Flavio Tarquinio / La France VUE D'ICI


  • Café La Cigale

    © Flavio Tarquinio / La France VUE D'ICI


  • Café La Cigale

    © Flavio Tarquinio / La France VUE D'ICI


  • Café La Cigale

    © Flavio Tarquinio / La France VUE D'ICI


  • Café La Cigale

    © Flavio Tarquinio / La France VUE D'ICI


  • Café La Cigale

    © Flavio Tarquinio / La France VUE D'ICI


  • Café La Cigale

    © Flavio Tarquinio / La France VUE D'ICI


  • Café La Cigale

    © Flavio Tarquinio / La France VUE D'ICI


  • L’effervescence qui règne autour du couple égaille les journées de monsieur Roland. Souvent, en rentrant de leur après midi au café, Marie Claude et Alain continuent la fête avec quelques amis chez Roland.

    © Flavio Tarquinio / La France VUE D'ICI


  • Marie Claude et Alain, sans logement, sont hébergés par monsieur Roland, retraité et handicapé. En retour, ils l’aident dans ses tâches quotidiennes. Avant leur rencontre, Mr Roland suite à une agression vivait seul et reclus dans une petite maison ouvrière.

    © Flavio Tarquinio / La France VUE D'ICI


  • Durant cette période, Mme Jacqueline qui venait de se faire escroquer sa pension par son petit ami, est momentanément accueillie par le couple.

    © Flavio Tarquinio / La France VUE D'ICI


  • Mme Alice, voisine et amie de Mr Roland, seule elle aussi, passe ses après midi chez Mr Roland.

    © Flavio Tarquinio / La France VUE D'ICI


  • Lorsque tout ce petit monde est réuni et après quelques verres, Alain ne peut s’empêcher de parler de Jésus Christ, de la bible, des fausses interprétations qui en sont faites et de l’importance de faire resurgir la vérité que seuls diffusent les Témoins de Jehova…

    © Flavio Tarquinio / La France VUE D'ICI




  • © Flavio Tarquinio / La France VUE D'ICI




  • © Flavio Tarquinio / La France VUE D'ICI




  • © Flavio Tarquinio / La France VUE D'ICI


  • Pour arrondir les fins de mois difficiles, Marie Claude et Alain préparent du boudin pour les cafés du quartier.

    © Flavio Tarquinio / La France VUE D'ICI




  • © Flavio Tarquinio / La France VUE D'ICI


  • à suivre...

    © Flavio Tarquinio / La France VUE D'ICI



 
REPORTAGES TERMINÉS
VOIR TOUS LES REPORTAGES TERMINÉS