REPORTAGES

QUAI DE L'OUBLI
photographies et texte par Vladimir Vasilev


Le quai Cayenne fait face à la gare de Sète. La région Languedoc-Roussillon devenue récemment en charge du port de commerce de la ville a transformé en marina de luxe ce canal qui n’a pas toujours eu cette respectabilité…On l’appelait volontiers, à Sète, le quai de l‘oubli celui où les bateaux en fin de vie rouillaient ostensiblement leurs coques des années durant. Au bout de ce quai lugubre, la nuit, près des voies Sncf abandonnées, quelques caravanes à bout de souffle dans un décor de film noir. Et dans ces caravanes, poussés au bout du bout de la ville, des « marginaux » comme on dit pudiquement, vivent leurs vies d’exclus. De la misère et de la violence bien sûr mais aussi des moments de grâce et de solidarité dans cette micro-société que les automobilistes bien pensants font semblant d’ignorer accélérant pour la plupart, à la vue de ce bidonville dérangeant…
 
image
image
image
image
image
image
image
image
image
image
image
image
image
image
image
image
image
image
image
image
image
image


 
tous droits réservés © Vladimir Vasilev / LA FRANCE VUE D'ICI