REPORTAGES

LE CHOIX À SEBASTIEN
photographies et texte par Nadège Abadie


Le monde avance, invente, détruit, et des figures subsistent. Bérengère, Sébastien et Jean s’apprêtent à devenir respectivement bergère, militaire et prêtre. Chaque année, plus de 10 000 jeunes entrent dans l’armée de terre, quelque 9 000 jeunes s’installent en tant qu’agriculteurs et plus d’une centaine sont ordonnés prêtres. Pourquoi ces jeunes font-ils ces choix de vie, aujourd’hui ? Être heureux, c’est apprendre à choisir sa voie, son métier, sa manière de vivre et d’aimer. Donner un sens à sa vie n’est pas facile. Ces routes ne sont pas les seules, mais pour eux, ce sont les bonnes. Le choix à Sébastien c’est aussi celui de Grégoire, d’Océane, d’Ayoub, de Julia, de Louis, d’Omilpha… futurs militaires.
 
image
image
image
Depuis les attentats du 13 novembre, de nombreux jeunes affluent dans les CIRFA de France. « De 300 candidatures par jour, on est passé à plus de 1500. » La plupart souhaitent devenir réservistes.
image
image
image
image
« Dans le civil, je suis nulle part. » Grégoire a 17 ans, c’est la première fois qu’il se rend au CIRFA. Il est venu avec sa mère, comme beaucoup d’autres jeunes.
image
image
image
image
image
Sébastien, 19 ans vient de signer son contrat d’engagement de cinq ans dans l’Armée de Terre : « Mon père est content, mon oncle est content mais ma mère est un peu réticente, comme toutes les mères d’ailleurs. Elle a peur que je me fasse tuer.
image
image
image
Tous les premiers mardis de chaque mois, dans tous les CIRFA de France, les jeunes recrues viennent signer leur contrat d’engagement dans l’Armée.
image
image
image
image
Venus seuls avec leur sac, parfois en famille, ils prennent le train quelques heures après la signature pour rejoindre le régiment où ils ont été affectés.
image
image
image
Lever 5h30, extinction des feux 23h00. Avec leur musette sur le dos, toujours en rang, ils chantent en cœur quand ils se déplacent.
image
image
image
Océane a 27 ans. Ce n’est pas la guerre qui l’intéresse, c’est le combat.
image
image


 
tous droits réservés © Nadège Abadie / LA FRANCE VUE D'ICI