photographies par

Nadège Abadie
 
LE CHOIX À JEAN
photographies parNadège Abadie
Le monde avance, invente, détruit, et des figures subsistent. Bérengère, Sébastien et Jean s’apprêtent à devenir respectivement bergère, militaire et prêtre. Chaque année, plus de 10 000 jeunes entrent dans l’armée de terre, quelque 9 000 jeunes s’installent en tant qu’agriculteurs et plus d’une centaine sont ordonnés prêtres. Pourquoi ces jeunes font-ils ces choix de vie, aujourd’hui ?

Être heureux, c’est apprendre à choisir sa voie, son métier, sa manière de vivre et d’aimer. Donner un sens à sa vie n’est pas facile. Ces routes ne sont pas les seules, mais pour eux, ce sont les bonnes. Le choix à Jean c’est aussi celui de Marco, de Jérôme, de Charles, de Kevin… futurs prêtres.



  • © Nadège Abadie / La France VUE D'ICI



  • © Nadège Abadie / La France VUE D'ICI

  • Au bout de huit années d’études, les séminaristes seront ordonnés prêtres. Certains arrêteront en cours de route.

    © Nadège Abadie / La France VUE D'ICI



  • © Nadège Abadie / La France VUE D'ICI



  • © Nadège Abadie / La France VUE D'ICI



  • © Nadège Abadie / La France VUE D'ICI

  • Marco a 24 ans. Il est entré au séminaire à 20 ans. Il dit que « Pour aimer, il faut être aimé. »

    © Nadège Abadie / La France VUE D'ICI



  • © Nadège Abadie / La France VUE D'ICI



  • © Nadège Abadie / La France VUE D'ICI

  • La journée est ponctuée de temps de prières, du lever au coucher : Oraison, laudes, messe, vêpres et complies.

    © Nadège Abadie / La France VUE D'ICI



  • © Nadège Abadie / La France VUE D'ICI



  • © Nadège Abadie / La France VUE D'ICI



  • © Nadège Abadie / La France VUE D'ICI

  • Jean, 26 ans, a étudié dans une école de commerce, puis a travaillé en consulting dans une grande banque française. Il a quitté sa petite amie et son emploi, puis est entré au séminaire.

    © Nadège Abadie / La France VUE D'ICI



  • © Nadège Abadie / La France VUE D'ICI



  • © Nadège Abadie / La France VUE D'ICI



  • © Nadège Abadie / La France VUE D'ICI



  • © Nadège Abadie / La France VUE D'ICI



  • © Nadège Abadie / La France VUE D'ICI



  • © Nadège Abadie / La France VUE D'ICI



  • © Nadège Abadie / La France VUE D'ICI



  • © Nadège Abadie / La France VUE D'ICI



  • © Nadège Abadie / La France VUE D'ICI



  • © Nadège Abadie / La France VUE D'ICI

  • Tous les mardis midi, les séminaristes des neuf maisons de Paris se réunissent pour déjeuner ensemble et célébrer la messe.

    © Nadège Abadie / La France VUE D'ICI



  • © Nadège Abadie / La France VUE D'ICI



  • © Nadège Abadie / La France VUE D'ICI



  • © Nadège Abadie / La France VUE D'ICI



  • © Nadège Abadie / La France VUE D'ICI



  • © Nadège Abadie / La France VUE D'ICI

  • Avant d’intégrer le séminaire beaucoup de jeunes ont travaillé comme ingénieurs, avocats ou banquiers. Ils disent avoir été « appelés ».

    © Nadège Abadie / La France VUE D'ICI



  • © Nadège Abadie / La France VUE D'ICI



  • © Nadège Abadie / La France VUE D'ICI

  • « On n’y reste pas pour les mêmes raisons que l’on y est entré. » Prêtre Michel.

    © Nadège Abadie / La France VUE D'ICI



  • © Nadège Abadie / La France VUE D'ICI



 
REPORTAGES TERMINÉS
VOIR TOUS LES REPORTAGES TERMINÉS