photographies et textes par

Frédéric Stucin
 
PARIS, APRÈS LE 13 NOVEMBRE
Au lendemain des attentats du 13 novembre 2015, à Paris et à Saint-Denis. Photographies publiées dans le quotidien Libération.


  • Le 15 novembre : Rue Béranger-rue du Temple, opération de police suite à une alerte de tir rue des Archives à Paris (c’est une fausse alerte). La place de la République est évacuée. Le vendredi 13 novembre 2015, une série d’attentats dans le Xe et XIe arrondissements de Paris et à Saint-Denis ont fait au moins 132 morts et plus de 350 blessés (chiffres du 4 décembre). Ces fusillades et attaques suicides, perpétrées devant des terrasses de café, dans la salle de spectacle du Bataclan et aux abords du Stade de France ont été revendiquées par L’Etat islamique (Daech)

    © Frédéric Stucin / Libération / La France VUE D'ICI


  • Le 15 novembre : Rue Béranger-rue du Temple, opération de police suite à une alerte de tir rue des Archives à Paris (c’est une fausse alerte). La place de la République est évacuée.

    © Frédéric Stucin / Libération / La France VUE D'ICI


  • Le 15 novembre : Rue des Archives croisement rue Sainte Croix de la Bretonnerie. Opération de police suite à une alerte de tir au bar l’Open Café. La police sécurise le quartier rue par rue.

    © Frédéric Stucin / Libération / La France VUE D'ICI


  • Le 15 novembre : Rue Vieille du Temple croisement rue Sainte Croix de la Bretonnerie. Opération de police suite à une alerte de tir au bar l’Open Café. La police sécurise le quartier rue par rue

    © Frédéric Stucin / Libération / La France VUE D'ICI


  • Le 15 novembre : Rassemblement place de la République à Paris suite aux attentats du 13-11. Les rassemblements étaient interdits par la préfecture, mais plus ou moins tolérés La présence policière est importante.

    © Frédéric Stucin / Libération / La France VUE D'ICI


  • Le 15 novembre : Rassemblement place de la République à Paris suite aux attentats du 13-11. Les rassemblements étaient interdits par la préfecture, mais plus ou moins tolérés La présence policière est importante.

    © Frédéric Stucin / Libération / La France VUE D'ICI


  • Le 15 novembre : Rassemblement place de la République à Paris suite aux attentats du 13-11. Les rassemblements étaient interdits par la préfecture, mais plus ou moins tolérés La présence policière est importante.

    © Frédéric Stucin / Libération / La France VUE D'ICI


  • Le 15 novembre : Rassemblement place de la République à Paris suite aux attentats du 13-11. Les rassemblements étaient interdits par la préfecture, mais plus ou moins tolérés La présence policière est importante.

    © Frédéric Stucin / Libération / La France VUE D'ICI


  • Le 15 novembre : Rassemblement place de la République à Paris suite aux attentats du 13-11. Les rassemblements étaient interdits par la préfecture, mais plus ou moins tolérés La présence policière est importante.

    © Frédéric Stucin / Libération / La France VUE D'ICI


  • Le 15 novembre : Rassemblement place de la République à Paris suite aux attentats du 13-11. Les rassemblements étaient interdits par la préfecture, mais plus ou moins tolérés La présence policière est importante.

    © Frédéric Stucin / Libération / La France VUE D'ICI


  • Une semaine après, le 20 novembre : Boulevard Richard Lenoir, face au Bataclan.

    © Frédéric Stucin / Libération / La France VUE D'ICI


  • Une semaine après, le 20 novembre : Rue Fontaine au Roi, devant la Bonne Bière, à droite se trouve la Cosa Nostra.

    © Frédéric Stucin / Libération / La France VUE D'ICI


  • Une semaine après, le 20 novembre : Devant le Carillon.

    © Frédéric Stucin / Libération / La France VUE D'ICI


  • Une semaine après, le 20 novembre : Devant le petit Cambodge.

    © Frédéric Stucin / Libération / La France VUE D'ICI


  • Une semaine après, le 20 novembre : Devant le petit Cambodge.

    © Frédéric Stucin / Libération / La France VUE D'ICI


  • Une semaine après, le 20 novembre : Bar, croisement avenue de la République- boulevard Richard Lenoir. En réaction à ces funestes événements, un amateur de reggae sort dans les rues de Paris avec son camion sound system et diffuse de la musique, pour le plaisir et en résistance face aux terroristes. Les gens de ce bar sortent et dansent au milieu de la rue.

    © Frédéric Stucin / Libération / La France VUE D'ICI


  • Une semaine après, le 20 novembre : Devant le Bataclan. Le bar à côté, l’Apérock Café offre sa tournée de bières aux personnes qui se recueillent devant le lieu du drame.

    © Frédéric Stucin / Libération / La France VUE D'ICI


  • Une semaine après, le 20 novembre : Face au Bataclan, boulevard Voltaire.

    © Frédéric Stucin / Libération / La France VUE D'ICI


  • Une semaine après, le 20 novembre : Place de la République, certains diffusent de la musique (Renaud, chansons arabes etc…) et chantent et dansent tous ensemble, toutes populations et origines mélangées.

    © Frédéric Stucin / Libération / La France VUE D'ICI


  • Une semaine après, le 20 novembre : Devant la Belle Equipe

    © Frédéric Stucin / Libération / La France VUE D'ICI


  • Une semaine après, le 20 novembre : La façade de la Belle Equipe.

    © Frédéric Stucin / Libération / La France VUE D'ICI


  • Une semaine après, le 20 novembre : Devant la Belle Equipe.

    © Frédéric Stucin / Libération / La France VUE D'ICI



 
REPORTAGES TERMINÉS
VOIR TOUS LES REPORTAGES TERMINÉS