ACTUALITÉS
"PÉRIPHÉRIES"
BIBLIOTHÈQUE DE LA PART-DIEU 14.11.2016

Du mardi 15 novembre à 10h00 au samedi 11 mars 2017 à 18h00 - bibliothèque de la Part-Dieu

Paul Arnaud, Yohanne Lamoulère, Stéphane Lavoué & Catherine Le Gall.

Dans le cadre de l'événement "Démocratie : rêver, penser, agir ensemble" la bibliothèque de la Part Dieu propose une exposition photographique sur le thème de la périphérie.

Trois photographes déclinent la notion de périphérie et montrent à quel point cette idée est hétérogène.
Le projet documentaire "L'autre France", réalisé par Paul Arnaud, dresse un état des lieux d'une France périurbaine dont le particularisme et le vernaculaire tend à se dissoudre. En multipliant les points de vue et en alternant portraits et paysages, chaque image de ce travail renvoie à une interrogation précise sur l’état du territoire et de la population qui l’occupe.
Avec "Marseille Face nord", un travail photographique réalisé dans les XVe et XVIe arrondissements de Marseille, Yohanne Lamoulère interroge le rapport entre la mémoire et l'esprit des lieux d'un côté, et les opérations d'urbanisme et d'aménagement de la ville de l'autre.
Enfin, pour "L'Equipage", Stéphane Lavoué et Catherine Le Gall ont investi la pointe sud du Finistère, territoire dont l’activité première, la pêche, disparait lentement. Le photographe et la journaliste sont allés interroger les habitants pour questionner leur activité, leur rapport au pays et à leur métier.


Plus d'infos ici.


Bibliothèque de la Part-Dieu
30 Boulevard Marius Vivier Merle
69003 Lyon
Tél. : 04 78 62 18 00

Nous remercions chaleureusement nos partenaires qui nous soutiennent pour cette exposition :
DRAC Languedoc Roussillon Midi Pyrénées, SNCF / Gares&Connexions, ETPA Toulouse, Conseil Départemental de l’Essonne, Le laboratoire Processus, Le Musée Français de la Photographie de Bièvres, PHOTON.

LA FRANCE VUE D'ICI
À VALPARAÍSO03.11.2016
©Victor Ruiz Caballero


Dans le cadre du partenariat entre le festival ImageSingulières et le Festival International de Photographie de Valparaíso, le projet LA FRANCE VUE D'ICI est présenté au Muelle Prat (port de Valparaíso) sous forme de projection.
A voir jusqu'au 30 novembre !


Voir le site du FIFV ici et suivre leurs actus sur Facebook.

©Daniel Villagran





©Victor Ruiz Caballero


"MAIN BASSE SUR MARSEILLE" AU THÉÂTRE DU MERLAN 20.09.2016

Le théâtre du Merlan vous invite du 23 septembre au 11 février à l'exposition "Main basse sur Marseille" de Yohanne Lamoulère.


Plus d'infos ici.

Vernissage le 7 octobre à 18h en présence de l'artiste.
Merlan
Avenue Raimu
13014 Marseille
Tél. : 04 91 11 19 30

Nous remercions chaleureusement nos partenaires qui nous soutiennent pour cette exposition :
DRAC Languedoc Roussillon Midi Pyrénées, SNCF / Gares&Connexions, ETPA Toulouse, Conseil Départemental de l’Essonne, Le laboratoire Processus, Le Musée Français de la Photographie de Bièvres, PHOTON.

DEUX PHOTOGRAPHES REJOIGNENT LA FRANCE VUE D'ICI31.05.2016

La commission de sélection a retenu 2 photographes, les derniers à rejoindre le projet LA FRANCE VUE D'ICI. Il s'agit de Mathieu Farcy et de Loic Bonnaure, qui documenteront la France en vacances.


Mathieu Farcy photographie les touristes aux abords des belvédères, pour "montrer les aménagements qui orientent les paysages afin de tenir la promesse d’un «beau» panorama, et à saisir les attitudes des touristes lorsqu’ils dominent la vue, lorsqu’ils se situent ainsi dans le monde" (voir l'article sur Mediapart ici).

Loic Bonnaure traversera les campings en France, de la Côte Atlantique à la Méditerrannée, en passant par les Pyrénées.

Le projet entre dans la dernière ligne droite, l'été va être une saison riche pour LA FRANCE VUE D'ICI, alors... Restez connectés !

COLLECTE TERMINÉE, MERCI ! 17.05.2016
© Loïc Bonnaure / ImageSingulières

Les photographes et l’équipe de LA FRANCE VUE D’ICI remercient chaleureusement les 246 kissbankers qui ont à nouveau supporté le projet dans cette nouvelle étape. Grâce à vous, nous pouvons continuer à soutenir les photographes.
Le projet entre dans sa dernière ligne droite, de nombreux reportages sont à venir sur le site, restez connectés !

L’exposition en gare de Sète est encore visible jusqu’au 22 mai, rendez-nous visite à ImageSingulières !

NOUS AVONS BESOIN DE VOUS12.05.2016

© Yohanne Lamoulère / La France VUE D'ICI

58 % ! PLUS QUE 5 JOURS POUR RÉCOLTER LES 20 000 EUROS !

Il manque encore 8 000 euros pour atteindre notre objectif. L'argent récolté sera intégralement reversé aux photographes.

N'oubliez pas ! L'association qui gère le projet est habilité en tant qu'organisme d'intérêt général, ce qui veut dire que vous pourrez déduire jusqu'à 66% de vos dons annuels, retenus dans une limite de 20% de votre revenu net imposable.

JE PARTICIPE AU FINANCEMENT

Nouvelles contreparties !

Pour vous convaincre, 2 nouvelles contreparties vous sont proposées :

Pour 60 euros, vous pouvez maintenant recevoir:
Le T-shirt de Patrice Terraz
+ 3 mois d'abonnement à Mediapart + 12 cartes postales LA FRANCE VUE D'ICI
+ Un fond d'écran du projet LA FRANCE VUE D'ICI
+ Votre nom sur le site de LA FRANCE VUE D'ICI.


© Patrice Terraz / La France VUE D'ICI


Pour 150 euros, vous pouvez recevoir :
Le livre en avant-première du projet LA FRANCE VUE D'ICI édité aux Éditions de La Martinière (prés de 400 pages)
+ 1 carnet de notes LA FRANCE VUE D'ICI
+ 1 film via la plateforme UniversCiné
+ 6 mois d'abonnement à Mediapart
+ 12 cartes postales LA FRANCE VUE D'ICI
+ Un fond d'écran du projet LA FRANCE VUE D'ICI
+ Votre nom sur le site de LA FRANCE VUE D'ICI.

RAPHAËL HELLE SUIVI PAR FRANCE 3 À L'USINE DE LA PEUGE08.04.2016


Raphaël Helle a photographié les ouvriers de Peugeot Sochaux

Les journalistes Emmanuel Rivallain et Denis Colle ont rencontré Raphaël Helle pour France 3 Franche-Comté.
Raphaël revient sur ses photos et ses rencontres au sein de l'usine PSA de Sochaux.

Merci à France 3 pour ce beau reportage sur le travail du photographe !
DERNIERE CAMPAGNE POUR LA FRANCE VUE D'ICI 18.03.2016



Bonjour,
Grâce à vous, nous avons déjà pu réaliser quelque 40 reportages photo en France. Nous lançons aujourd’hui notre troisième et dernière campagne sur KissKissBankBank pour soutenir LA FRANCE VUE D'ICI. Notre objectif est de 20 000 euros.

Vous le savez, le projet s’achève en 2017, année de campagne présidentielle, et d’ors et déjà, les éditions de la Martinière ont décidé d’éditer un livre restituant ce formidable travail des photographes.

Cette dernière collecte nous servira notamment à intégrer les derniers reporters nécessaires au portrait photographique du pays.
En vous remerciant encore de votre soutien. La collecte ? C'est par ici
NOUVEL APPEL À CANDIDATURE29.02.2016
LA FRANCE VUE D’ICI rassemble aujourd’hui 24 photographes. Ce dernier appel à candidatures sera l’occasion de compléter le panorama photographique que notre projet propose.

Pour ce quatrième appel à candidatures, nous privilégierons donc les sujets documentant :

- La France en vacances : tourisme, travail saisonnier, destinations populaires, stations balnéaires…

- Le grand Paris : habitats, populations, travail, transports…

Les candidatures sont ouvertes dès maintenant et jusqu'au 1er avril minuit. Pour se porter candidat, il suffit de remplir le formulaire en ligne ici, de présenter en quelques mots votre sujet et d'envoyer 10-15 photos par wetransfer à l'adresse candidature@lafrancevuedici.fr.

Le jury de sélection se réunira mi-avril. La production des photographes qui rejoindront La France VUE D'ICI sera soutenue à hauteur de 2500 euros maximum. TÉLÉCHARGER LE FORMULAIRE

SEPT NOUVEAUX PHOTOGRAPHES POUR LA FRANCE VUE D'ICI21.12.2015
Sept nouveaux regards et sept nouvelles thématiques pour ce portrait documentaire de la France que dressent le rendez-vous photographique de Sète, ImageSingulières, et Mediapart. On retrouvera donc bientôt sur le site : l'aventure de jeunes entrepreneurs en banlieue, la mobilisation en soutien aux migrants, le travail intermittent et saisonnier en Ardèche, l'attachement à l'Aquitaine...

La commission de sélection des photographes de La France VUE D'ICI s'est réunie vendredi 11 décembre à Mediapart. Sur les quelque 200 candidatures envoyées, il nous a fallu faire un choix drastique pour n'en sélectionner que sept ainsi que nos budgets nous le permettent. Le temps de contacter tout le monde, voici dont ces nouveaux venus et leur projet.

Jeunes entrepreneurs © Hervé Lequeux / La France VUE D'ICI

Le photographe Hervé Lequeux et le journaliste Sébastien Deslandes iront « des quartiers nord d'Amiens aux quartiers nord de Marseille, en passant par les banlieues parisiennes (93, 92, 78) et lyonnaises (Vaulx-En-Velin, Vénissieux) » à la rencontre d'une « jeunesse française qui, faisant le constat de leurs difficultés à accéder à leurs revendications économiques et sociales, de leurs attentes déçues d'une solution provenant du politique » décide de créer leur entreprise. Entreprise de désamiantage, de restauration rapide, agence immobilière… certaines même soutenues par le Medef, tissent des réseaux économiques où « la débrouille et le sens de l'initiative font loi ». ( voir le site d'Hervé Lequeux)

Le photographe Bertrand Gaudillère et la journaliste et réalisatrice Catherine Monnet traverseront la France de Menton à Calais, en passant par Lyon et le nord de Paris à la rencontre des anonymes qui tendent la main aux réfugiés débarqués sur les côtés de l'Europe. Ici une aide juridique ou administrative, là un soutien à la traduction, des soins, de l'hébergement, des repas… on découvrira ceux qui ne détournent pas le regard devant une des plus graves crises humanitaires et politique du début du XXIe siècle. (voir des photos de Bertrand Gaudillère)

Anne Rearick s'installera dans un village du Pays-Basque où une cinquantaine de réfugiés de Syrie, d'Irak et d'Érythrée sont herbégés dans un centre de vacances. Leur installation, leurs déplacements, leur insertion sont les thèmes qu'elle se propose de documenter. Dans un second temps, elle partira dans les zones rurales de Saint-Jean-Pied-de-Port et de Salies (dans le Béarn) pour rencontrer ceux qui y travaillent et vivent. (voir le site d'Anne Rearick)

Paul Arnaud se rendra pour sa part à Mayotte, dernier département français, voir comment « la plupart des métropolitains et la classe moyenne mahoraise sont parqués dans des zones protégées appelée "mzungus land" (le pays des blancs) ». (voir le site de Paul Arnaud)

Alexandra Pouzet poursuivra sa Carte du tendre, « enquête artistique sur le rapport affectif des habitants à leur(s) territoire(s) » d'origine, d'adoption ou de projection. Cette enquête, commencée dans le Poitou-Charentes sera prolongée pour la France VUE D'ICI à toute la région Aquitaine. Avec beaucoup de poésie, ses portraits dans l'espace (accompagnés de témoignages) révèle le rapport sensible que chacun entretient avec le lieu où il vit. (voir quelques exemples de La Carte du tendre)

Extrait de "La carte du tendre" © Alexandra Pouzet / La France VUE D'ICI

Florence Levillain s'arrêtera dans les bains publics de la capitale dont l'utilité ne faiblit pas en temps de crise économique et du logement. On y croise aujourd'hui des étudiants, des retraités pauvres et aussi, bien sûr, des sans domicile ou des migrants. Certains bains douches sont inscrits au patrimoine parisien, mais loin d'avoir leur histoire derrière eux, ils sont encore indispensables au bien-être de beaucoup d'entre nous. (voir des photos de Florence Levillain)

Enfin, Alexa Brunet entamera son travail plus tard à la fin du printemps 2016 puisqu'elle souhaite approcher l'économie touristique et le brassage sociologique de l'Ardèche à travers l'emploi saisonnier. (Voir son site)

Tous ces photographes rejoindront dans les prochains jours La France VUE D'ICI et travailleront aux côtés des 17 autres déjà sélectionnés. Pour les aider dans leur projet, leurs recherches, leur suggérer des idées ou des pistes, vous pourrez les contacter via leur page sur le site. Car La France VUE D'ICI est aussi, comme Mediapart, un projet participatif qui s'enrichit d'un dialogue avec ses lecteurs.

A noter aussi qu'une ultime sélection aura lieu début 2016 pour documenter plus spécialement l'Ile-de-France et la saison estivale. Enfin, encore merci à vous tous qui, grâce à vos dons lors de nos campagnes de financement collaboratif, ont permis et permettent encore à ce projet de dessiner le visage de la France d'aujourd'hui.

NOUVEL APPEL À CANDIDATURE16.10.2015
La France VUE D’ICI rassemble aujourd’hui 17 photographes. Le visage du pays commence à se dessiner et nous apercevons maintenant nos manques, nos vides.

Pour ce troisième appel à candidatures, nous privilégierons donc les sujets documentant
- Le travail :
dans le secteur tertiaire (les 3/4 des salariés aujourd’hui sont employés dans les services, les commerces, les administrations, les assurances)
dans son environnement (objets connectés, bureau, openspace, coworking, en ville, en périphérie, en campagne).
ses acteurs : employés, cadres, dirigeants, syndicalistes, tous les échelons, tous les engagements, toutes les histoires nous intéressent.
- Les transports et les flux de population
- Les habitudes de consommation (supermarché, centre commercial…)
- Les nouvelles formes d'habitat
- La venue des migrants

Nous retiendrons des sujets documentant des régions que nous n'avons pas encore parcourues :

- Aquitaine
- Rhône-Alpes
- Corse
- Ile-de-France
- Centre Val-de-Loire
- Dom-Tom (sauf la Réunion, déjà sélectionnée dans un précédent appel)
Enfin, les riches nous manquent.

Les candidatures sont ouvertes dès maintenant et jusqu'au 1er décembre. Pour se porter candidat, il suffit de remplir le formulaire en ligne ici, de présenter en quelques mots votre sujet et d'envoyer 15-20 photos sur le site La France VUE D'ICI.

Le jury de sélection se réunira mi-décembre. La production des photographes qui rejoindront La France VUE D'ICI sera soutenue à hauteur de 2500 euros maximum. TÉLÉCHARGER LE FORMULAIRE

PLUS QU'UNE SEMAINE D'EXPOSITION AU THÉÂTRE DE L'AGORA D'EVRY 09.10.2015
© Catherine Odinot / Le Républicain de l'Essonne

Plus que quelques jours pour voir l'exposition au Théâtre de l'Agora d'Évry. Venez (re)découvrir les travaux des photographes !

INFOS PRATIQUES :
Théâtre de l’Agora, scène nationale d’Évry et de l’Essonne
Place de l’Agora - BP46 – 91002 Évry cedex
Accueil du mardi au vendredi de 13h à 19h et le samedi de 13h à 18h.
www.theatreagora.com

POUR ÉVITER LA SPIRALE DU DÉCROCHAGE SCOLAIRE02.10.2015


« Pour éviter la spirale du décrochage scolaire »,
un portfolio de Patrice Terraz sur Mediapart

Mediapart publie 20 photos de Patrice Terraz:  un mix de ses reportages pour la France vue d’ici augmenté de quelques images inédites. Patrice Terraz a passé une année auprès des élèves et enseignants du lycée Alfred-Sauvy de Villelongue-dels-Monts (Pyrénées-Orientales), à 25 km de Perpignan. Ce lycée prépare aux métiers du bâtiment et accueille nombre d’élèves qui ont « décroché » de l’enseignement général. Afin qu’ils retrouvent envie d’apprendre et confiance en eux, afin qu’ils ne quittent pas le système éducatif sans diplôme ni qualification, les enseignants regorgent souvent d'idées ou d'initiatives.

A voir ici sur Mediapart
Ce travail est aussi publié dans le n° 10 dans la revue 6 mois

"IN PROGRESS"09.09.2015


PRÉSENTATION DU PROJET "IN PROGRESS" - LA FRANCE VUE D’ICI
AU THÉÂTRE DE L’AGORA D’EVRY
DU 18 SEPTEMBRE AU 17 OCTOBRE 2015.

Expo d’étape du travail en cours
Vous n'avez pas pu venir au festival ImageSingulières ou voulez découvrir les nouveaux photographes qui sont venus rejoindre l'équipe depuis le mois de juin ? Venez rencontrer une partie de l'équipe lors du vernissage de présentation le vendredi 18 septembre à 18h30 et échanger lors du Café-Ville à 19h30.

INFOS PRATIQUES :
Théâtre de l’Agora, scène nationale d’Évry et de l’Essonne
Place de l’Agora - BP46 – 91002 Évry cedex
Accueil du mardi au vendredi de 13h à 19h et le samedi de 13h à 18h.
www.theatreagora.com

8 NOUVEAUX PHOTOGRAPHES29.06.2015


© Patrice Terraz / La France VUE D'ICI

Dans les prochaines semaines sur La France VUE D’ICI, il sera beaucoup question de formation et d’éducation, des ravages de l’amiante et de la prise en charge des malades d’Alzheimer, des transports en Ile-de-France…  Huit nouveaux photographes rejoignent en effet le projet documentaire initié par Mediapart et le rendez-vous photographique de Sète, ImageSingulières, sélectionnés par la commission qui s’est réunie le 16 juin dernier. A ce jour, ce sont donc 17 photographes engagés pour proposer jusqu’en 2017, année présidentielle, un portrait du pays. Ce travail collectif (et encore inachevé) est visible depuis septembre 2014 sur le site La France VUE D’ICI.

Le temps de s’assurer que chaque photographe retenu était bien disponible et toujours prêt, voici donc ce billet annonçant les noms et les projets :

Joseph Gobin (voir ici) s’interessera aux élèves du plus ancien lycée hôtelier de France et certainement d’un des plus réputés, en Haute-Savoie. Ce lycée compte cinq restaurants dont deux ouverts au public et un hôtel, ouvert également aux clients. Joseph Gobin a déjà suivi des élèves durant les cours, il projette de les suivre dès la rentrée prochaine « lors de stages en entreprise, lors de leur confrontation avec le monde du travail réel ».

Nanda Gonzague (voir ici) sillonnera la France, vingt ans après l'interdiction de l'amiante dans l'Hexagone, pour mesurer l’ampleur de la catastrophe sanitaire, tant auprès des victimes que de leurs proches, mais aussi l’ampleur de la catastrophe industrielle avec les sites fermés, abandonnés et pour certains encore non décontaminés. 

Géraldine Millo (voir ici) s’intéressera elle aussi à l’apprentissage, mais dans un secteur où se retrouvent une forte majorité de filles, les filières du service, du soin.

Avec Romain Philippon et François Gaertner, nous partirons à la Réunion, auprès des auditeurs de radio Free Dom, « de très loin la radio la plus écoutée et la plus influente à l’île », écrivent les deux journalistes. Ici, l’antenne est ouverte tout au long de la journée, chacun peut y passer des annonces, donner des nouvelles ou son opinion sur l’actualité. 
Frédéric Stucin s’installera Gare Saint-Lazare. Deuxième gare d’Europe, c’est une des portes d’entrée et de sortie les plus importantes de Paris, avec quelque 450 000 voyageurs par jour. Une gare en mutation (centre commercial, ligne 14 du métro, RER, etc.) qui se trouve au cœur du projet d’aménagement du Grand Paris. 
Retour à l’école avec Flavio Tarquinio (voir ici son travail), dans la Sambre Avesnois à une centaine de kilomètres de Lille. Lieu industriel d’une intense activité jusque dans les années 70, à l’origine de multinationales cotées en bourse (Vallourec, Danone…), elle comptabilise aujourd’hui un taux de chômage record. Flavio Tarquinio souhaite travailler sur les classes SEGPA (Section d’enseignement général et professionnel adapté), destinés aux enfants et d’adolescents qui sans présenter une déficience ou un handicap avéré ont un retard dans les acquisitions.

Enfin deux autres sujets déjà terminés ont été achetés : celui de Patrice Terraz sur la lutte contre le décrochage scolaire dans un lycée situé à 30 kilomètres de Perpignan déjà en ligne sur la France VUE D’ICI, et celui de Hervé Baudat sur les services dits de « long séjour » des hôpitaux publics,« ces lieux où vivent ceux qui oublient et qu’on oublie » écrit-il, en ces lieux où vivent des malades d’Alzheimer (son sujet a déjà fait l’objet d’un portfolio sur Mediapart, et une version plus large sera mise en ligne dès la semaine prochaine sur la site La France VUE D'ICI)

Ces nouveaux entrants rejoignent les neufs photographes déja engagés : Nadège Abadie, Pablo Baquedano, Jacob Chetrit, Jean-Robert Dantou, Raphaël Helle, Yohanne Lamoulère, Stéphane Lavoué et Catherine Le Gall, Marion Pedenon et Vladimir Vasilev.

Tout ce travail n’aurait pas pu se mettre en place sans le soutien de tous les contributeurs au projet, tous ceux qui grâce à leurs dons lors de nos campagnes de financement sur KissKissBankBank nous permettent de rémunérer les photographes.

Encore merci à vous. Et pour accueillir encore plus de photographes et achever ce projet par un livre et une exposition itinérante, d’autres campagnes de financement seront organisées. Nous vous tiendrons au courant :-)

285 DONATEURS = 5 PHOTOGRAPHES MERCI ! 09.06.2015

La deuxième collecte de la France VUE D'ICI vient de s'achever. Grâce aux dons de 285 personnes sur le site KissKissBankBank, nous avons réuni 16 061 euros. Ce qui permettra à au moins 5 photographes de rejoindre le projet photographique et documentaire initié par le rendez-vous de Sète, ImageSingulières, et Mediapart.

Merci donc infiniment à tous de nous permettre de poursuivre ce projet ambitieux : dresser un portrait de la France pour la prochaine échéance présidentielle, en 2017. Vos contreparties aux dons seront envoyés dans l'été, sauf pour ceux ayant choisi La Revue du Crieur (co-éditée par les éditions La Découverte et Mediapart). Elle vous sera envoyée dès demain.

La commission de sélection des projets présentés par les photographes se réunira le 16 juin(voir ici sa composition). Près de 200 dossiers nous ont été envoyés. Bientôt, sur le site de La France VUE D'ICI seront postés de nouveaux reportages. Nous vous donnerons des nouvelles régulièrement ici, mais n'hésitez pas à regarder le projet prendre forme jour après jour en allant sur le site La France VUE D'ICI.

PLUS QUE 24H !08.06.2015


© Vladimir Vasilev / La France VUE D'ICI

La collecte se termine mardi 9 juin à 17h29 (précises). Comme il ne faut donc pas perdre de temps, en quelques mots :
- la France VUE D’ICI, c’est un projet documentaire photo au long court lancé par Mediapart et le rendez-vous de Sète, ImageSingulières. L’idée est d’aller voir les Français et de vous les montrer.
- La collecte sur Kisskissbankbank sert à trouver de l’argent pour payer des droits d’auteur aux photographes.
- Ils sont déjà 9 à documenter la France, 5 les rejoindront dans quelques jours.
- Vous pouvez donner 1 euros, 30 euros, 100 euros… comme vous voulez, comme vous pouvez. Il y a des contreparties pour chaque don, et vous pouvez demander un reçu, utile pour votre déclaration de revenus.
- Et pour les amateurs de photos, les tirages sont à 300 et 500 euros.


Soutenez nous en allant ici : http://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/la-france-vue-d-ici-acte-ii

MERCI À VOUS !03.06.2015

Grâce à vos dons, nous avons atteint aujourd’hui l’objectif de notre deuxième collecte sur KissKissBankBank. Mais vous pouvez encore donner jusqu’à mardi 9 juin, 17h30. Tous les euros récoltés seront reversés en droit d’auteur aux photographes de La France VUE D’ICI. Déjà, grâce à vous, cinq nouveaux photographes vont rejoindre le projet à la mi-juin, après la réunion de la commission de sélection des projets. Mais peut-être pourrons nous intégrer 6, 7… 10 nouveaux photographes ! Plus nous aurons d’argent, plus ils seront nombreux.

Et à terme, en 2017, ainsi que le rendez-vous photo de Sète, ImageSingulières et le journal en ligne Mediapart l’ont imaginé, c’est un riche et étonnant visage de la France que nous dessinerons, grâce à vous, sur le site de la France VUE D’ICI, mais sans doute aussi dans un livre et une exposition itinérante.

Soutenez-nous ! Mardi soir, ce sera trop tard… Et encore mille mercis.

L’équipe de La France VUE D'ICI

PLUS QUE QUELQUES JOURS !27.05.2015

Nous vous rappellons que vous avez jusqu'au 31 mai pour visiter l'exposition concernant La France VUE D'ICI présentée à l'espace Paul Boyé dans le cadre du festival ImageSingulières à Sète.

Cette seconde étape de notre projet qui se terminera en 2017 par un livre et une grande exposition itinérante connait un franc succès, et les visiteurs se réjouissent que de jeunes auteurs photographes et/ou journalistes se consacrent à documenter la France d'aujourd'hui qui fait face à la crise. D'ici fin juin, cinq nouveaux photographes rejoindront la France Vue D'ICI. Il est possible de candidater jusqu'au 31 mai.

N'hésitez pas  télécharchez le formulaire de participation et postulez nombreux à notre projet commun Médiapart / ImageSingulières!

SOUTENEZ-NOUS


ÉTAPE #210.04.2015

En septembre 2014, à l’initiative de Mediapart et du rendez-vous photographique ImageSingulières, un site internet s’est ouvert avec pour ambition de raconter les mutations à l’œuvre dans notre pays. Ce site, La France VUE D’ICI, c’est le récit photographique d’un pays secoué par une crise économique et des bouleversements sociaux sans précédent depuis la Seconde guerre mondiale, d’un pays traversé par la diversité des « vivre en France ».  

 Malgré tous nos enthousiasmes et notre énergie, ce site n'aurait jamais pu voir le jour sans vous : encore un immense merci aux 546 personnes qui via KissKissBankBank nous ont permis de rassembler entre mai et juillet dernier, 24 000 euros destinés à la rémunération des photographes, la création du site et la première exposition. A ce jour, et grâce à vous, neuf photographes de La France VUE D’ICI documentent ce pays. Yohanne Lamoulère est à Marseille, Pablo Baquedano dans les Ardennes, Marion Pedenon en Alsace, Raphaël Helle auprès des ouvriers de Peugeot Sochaux-Montbéliard, Stéphane Lavoué et Catherine Le Gall auprès des artisans pêcheurs de Guilvinec. Nadège Abadie, Jean-Robert Dantou, Jacob Chetrit et Vladimir Vasilev sont eux un peu partout en France, à la recherche de familles, de jeunes « engagés », de « tribus », de foules… Vous pouvez suivre l'évolution de leurs reportages sur le site de La France VUE D’ICI.

 Nous lançons aujourd’hui une deuxième collecte de 15 000 euros qui permettra à six nouveaux photographes de rejoindre le projet. Vous pouvez donner 1 €, 30 €, 50 €… ce sont tous ces gestes qui, mis bout à bout, permettront à l’aventure de se poursuivre et de livrer au final le nouveau visage de la France.

SOUTENEZ-NOUS

FUTUR RELIGIEUX, MILITAIRE OU PAYSAN, VOTRE HISTOIRE INTÉRESSE NADÈGE ABADIE ! 13.02.2015

 Nadège Abadie est à la rencontre de jeunes prêts à adopter une vie qui se réfère à un modèle social ordonné autour de « ceux qui prient, ceux qui cultivent, ceux qui combattent ». Futur religieux, militaire ou paysan, votre histoire intéresse Nadège Abadie ! Plus d’infos ici > http://bit.ly/1KSZjPB

DES PORTFOLIOS SIGNÉS LA FRANCE VUE D'ICI SUR MEDIAPART03.02.2015
Des portfolios signés La France VUE D'ICI sur Mediapart

Pour le premier tour de la législative dans le Doubs, le 1er février 2015, Mediapart a proposé l'éclairage de Raphaël Helle sur les ouvriers "de la Peuge", avec quelques images jamais vues.
http://www.mediapart.fr/portfolios/chez-peugeot-le-doubs-version-precarite

Ce n'est pas la première fois que le site demande à des photographes de la France VUE D'ICI de poser leur regard sur un événement : Vladimir Vasilev s'était rendu sur la ZAD du Testet juste après la mort de Remi Fraisse, début novembre 2014. 
http://www.mediapart.fr/portfolios/sur-la-zad-du-testet-la-mobilisation-se-poursuit

Et, le 8 novembre, 16 photos de Jacob Chetrit ont rendu compte de la manifestation à Toulouse « contre les violences policières »
http://www.mediapart.fr/portfolios/toulouse-sous-les-lacrymos-de-la-manif-contre-les-violences-policieres
AVIS AUX DUNKERQUOIS ! 28.01.2015

En vue d’un reportage sur le carnaval de Dunkerque, Vladimir Vasilev recherche des personnes pouvant le loger sur la ville. Vous pouvez le contacter directement par mail ! Plus d’infos ici > http://bit.ly/1Cg3JhQ

Merci !

NOS PHOTOGRAPHES ONT BESOIN DE VOUS 26.01.2015

Marion Pedenon cherche à rencontrer, plus spécialement dans l'Est de la France, des gens qui travaillent et qui reçoivent temporairement des aides sociales pour pouvoir continuer leur activité professionnelle. 
Vous pouvez la contacter par mail, via notre page Facebook ou encore sur Mediapart, en commentant l'article qui lui est consacré > http://bit.ly/1CIF70l

Merci à vous !

NOUVEAU SITE 12.01.2015

La nouvelle version du site est en ligne !

Le site lafrancevuedici.fr fait peau neuve ! Suivez les enquêtes de nos neuf photographes partout en France. Cartes détaillées, navigation améliorée, en somme, un site plus clair et plus simple ! D’ores et déjà, réagissez sur les reportages en cours.

SUIVEZ YOHANNE LAMOULÈRE SUR ARTE ! 05.01.2015

Du 5 au 9 janvier 2015, chaque soir à 19h45 en clôture des JT d'ARTE, Yohanne Lamoulère racontera l'histoire d'une image qu'elle a prise à Marseille dans le cadre du projet la France vue d'ici. À voir absolument ! PLUS D'INFOS : http://info.arte.tv/fr/la-france-vue-dici-marseille-en-photographie

5 NOUVEAUX PHOTOGRAPHES 03.01.2015

Entrée de 5 nouveaux photographes dans le projet La France VUE D’ICI. Près de 300 candidatures ont été proposées pour la commission de sélection du projet La France VUE D’ICI, entre le 8 octobre et le 7 novembre. Le 14 novembre, la commission s’est réunie afin de choisir 5 photographes. Cette commission était composée de :

- Laurent Davezies, professeur au Conservatoire national des arts et métiers (CNAM), titulaire de la chaire « économie et développement des territoires », et professeur à Sciences-Po. Auteur de La Crise qui vient (de Seuil 2012).
- Ghislaine Tormos, ancienne coordonnatrice sur une ligne de montage à l’usine automobile PSA d’Aulnay-sous-Bois en Seine-Saint-Denis et auteur Du Salaire de la vie (ed. Don Quichotte, 2012).
- Pierre Schoeller, réalisateur de Exercice de l’Etat (2011), Les Anonymes - Ùn’ pienghjite micca, mais aussi de Zéro Défaut en 2003 sur la vie de trois ouvriers de l’automobile.
. - Mohamed Mechmache, fondateur en 2005 d’ACLEFEU et co-auteur (avec Marie-Hélène Bacqué) d’un rapport sur la citoyenneté et le pouvoir d’agir dans les quartiers populaires rapport qu’ils ont intitulé "Pour une réforme radicale de la politique de la ville, Ça ne se fera pas sans nous" et remis au ministre de la ville en juillet 2013.
- Julie Corteville, conservatrice en chef du Musée Français de la Photographie, à Bièvres.
- Valérie Laquittant et Gilles Favier, fondateurs du rendez-vous photographique ImageSingulières à Sète, directeurs de l’association CéTàVOIR.
François Bonnet, rédacteur en chef' et Sophie Dufau, rédactrice en chef adjointe de Mediapart.

Après de longs débats, 5 nouveaux photographes ont été sélectionnés, à savoir, Marion Pedenon, Jean-Robert Dantou, Raphaël Helle, Stéphane Lavoué (en binôme avec la journaliste Catherine Le Gall) et Nadège Abadie. Découvrez leurs profils !

[ RETOUR ACTUALITÉS P1 ]






Toutes les photographies présentées sur le site sont disponibles sur demande auprès des photographes via leurs pages personnelles.

VOIR TOUS LES PHOTOGRAPHES


TROUVEZ NOUS SUR INSTAGRAM