textes & photographies par

Nadège Abadie
 
LE CHOIX À SÉBASTIEN
textes & photographies parNadège Abadie

Le choix à Sébastien c’est aussi celui de Marvin, d’Ayoub, d’Aurore, d’Omilpha, de Yann... Futurs militaires.

Je pars dans différentes régions de France à la rencontre de ces jeunes qui s’apprêtent à s’engager, documentant leur quotidien et témoignant de leur parcours.

Ces jeunes qui, aujourd’hui, choisissent de devenir militaires, prêtres, paysans. Chaque année plus de 10 000 jeunes deviennent soldats, 6 000 s’installent en tant qu’agriculteurs, plus d’une centaine se destinent à rejoindre le séminaire pour devenir prêtres.
Pourquoi font - ils ces choix de vie aujourd’hui ? Que racontent - ils de notre société, de ses aspirations, de ses carences ? Ces vocations sont - elles le prolongement d’une tradition familiale ou la conséquence d’une volonté de rupture ? Ces routes ne sont pas les seules mais pour eux, ce sont les bonnes.


LOCALISATION

 

LOCALISATION

GRÉGOIRE 15.01.2016

Grégoire a 17 ans. C’est la première fois qu’il se rend au CIRFA de Paris. Il est venu avec sa mère, comme beaucoup d’autres jeunes.
« Il a déjà exercé plusieurs métiers mais ça fait longtemps qu’il me parle de l’Armée. Moi les armes, j’y connais rien... mais je l’accompagne. »


COMMENTER  © Nadège Abadie / La France VUE D'ICI
JULIA 08.01.2016

Depuis les attentats du 13 novembre à Paris, de nombreux jeunes affluent dans les CIRFA de France. « De 300 candidatures par jour, on est passé à plus de 1500. » La plupart souhaitent devenir réservistes. Vincennes, Île-de-France.

Julia, 19 ans, se renseigne sur les différents métiers proposés par l’Armée. Le Caporal Chef la prévient : « 13% de femmes dans l’Armée de Terre dont la majorité sont à des postes administratifs. »

Louis, 20 ans, a une licence de biologie. Il veut s’engager dans l’Armée de Terre, c’est son deuxième rendez-vous avec son conseiller : il vient pour ouvrir son dossier de recrutement.


COMMENTER  © Nadège Abadie / La France VUE D'ICI
SÉBASTIEN #3 15.06.2015

Levés 5h30, extinction des feux 23h00. Avec leur musette sur le dos, toujours en rang, ils chantent en coeur quand ils se déplacent.

Ils enchaînent : tir au Famas, cooper, natation, corde, abdos, parcours d’obstacles, brevet commando, combat, génie, techniques d’intervention opréationnelle rapprochée, topographie, relations internationales, renseignement militaire, bureautique, etc.
Saint-Maixent, Poitou-Charentes.


COMMENTER  © Nadège Abadie / La France VUE D'ICI
SÉBASTIEN #2 30.05.2015

« J’ai pas mal de potes qui veulent s’engager dans l’Armée. Dans la bande, je suis le premier à y rentrer alors du coup, je vais être l’aîné. » Sébastien.

Au C.I.R.F.A. (Centre d’Information et de Recrutement des Forces Armées) de Niort, tous les premiers mardis de chaque mois les jeunes recrues signent leur contrat d’engagement. Venus seuls avec leur sac, parfois en famille, ils prennent le train quelques heures après la signature pour rejoindre le régiment où ils ont été affectés.


COMMENTER  © Nadège Abadie / La France VUE D'ICI
SÉBASTIEN 12.01.2015

Sébastien, 19 ans, vient de signer son contrat d'engagement pour cinq ans dans l'Armée.
"Mon père est content, mon oncle est content mais ma mère est un peu réticente, comme toutes les mères d'ailleurs. Elle a peur que je me fasse tuer."
Niort, Poitou-Charentes.

COMMENTER  © Nadège Abadie / La France VUE D'ICI
TwitterFacebook